BIOGRAPHIE

Isabelle Seleskovitch chanteuse jazz portrait
photo Annabelle Tiaffay

grandir . growing up . crescere

Isabelle Seleskovitch tire son nom de famille d’un arrière grand-père serbe, et son bon accent anglais de ses origines britanniques du côté paternel.

Elle étudie la musique au conservatoire d’Herblay, dans le Val d’Oise où elle grandit. Elle chante airs d’opéras, « lieders » et mélodies en leçons individuelles, œuvres classiques et contemporaines en chœur. Cette formation lyrique initiale forge sa technique vocale et son oreille musicale.

Elle baigne par ailleurs dans l’univers de la chanson française à travers une pratique familiale privilégiée : celle d’entonner un air au cours des repas de fêtes, seul ou à plusieurs, en cherchant les paroles, en évoquant des souvenirs, dans les rires ou les larmes.

Le jazz est présent lui aussi : disques d’Ella et Marylin chipés à la grande sœur, Disney visionnés mille fois, tubes radio aux racines blues insoupçonnées, divas intemporelles adulées… et surtout la langue de Shakespeare, qu’elle pratique petite au contact de grands-parents interprètes, puis approfondit à l’université et durant des séjours au Royaume-Uni et aux États-Unis.

La première fois qu’elle ouvrira un Real Book (recueil de partitions de jazz), Isabelle constatera que ces chansons, « standards » dans le jargon, elle en connaît déjà beaucoup par cœur.

s'enfuir . flying away . scappare

À l’issue d’un cursus d’études en anglais et traduction, Isabelle Seleskovitch passe une année en Angleterre, puis part à l’été 2008 vivre à Rome. C’est là qu’elle revient à la musique et à la scène.

Elle joue la comédie et chante dans les spectacles du Théâtre Français de Rome, en tournée dans toute l’Italie de 2008 à 2011. Elle travaille aussi dans le théâtre contemporain et le cinéma.

Elle monte un répertoire mêlant jazz et chanson française avec le pianiste Primiano di Biase et chante lors d’événements organisés par l’Institut Français et l’Ambassade de France, notamment les réceptions pour la Fête Nationale au Palais Farnèse (2011 et 2012).

Elle rencontre le violoniste et compositeur Michele Moi, qui l’invitera par la suite pour des tours de chant avec son collectif Zigancafé au Carnaval de Venise (éditions 2014 et 2015).

Isabelle Seleskovitch portrait chanteuse comédienne Paris
photo Lisa Lesourd
Isabelle Seleskovitch chanteuse jazz Paris swing bebop
photo Bruno Charavet

revenir . turning back . tornare

En 2012, Isabelle Seleskovitch rentre vivre à Paris, déterminée à poursuivre une carrière dans le spectacle (théâtre et musique).

Isabelle Seleskovitch chanteuse jazz concert Paris

Isabelle Seleskovitch se perfectionne en jazz vocal au sein de l’atelier de la chanteuse Sara Lazarus (Bill Evans Piano Academy) et surtout dans les jam sessions parisiennes, véritable école où se nouent les amitiés artistiques. Elle rencontre le pianiste Laurent Marode, qui partage son enthousiasme pour l’American Songbook. Celui-ci lui fait découvrir la pédagogie de Barry Harris (dont elle va suivre les stages à Rome), l’encourage à développer son répertoire. 

Isabelle Seleskovitch et Laurent Marode montent un trio avec le contrebassiste Denis Dessallien. Ils enregistrent l’album démo Addictions et collaborent à l’occasion avec des jazzmen de renom comme le saxophoniste David Sauzay, le trompettiste Fabien Mary ou encore le batteur Stéphane Chandelier. Ils se produisent dans des jazz clubs à Paris (Sunset-Sunside, Chez Papa Jazz Club) et en province, notamment en Normandie (dîners jazz du restaurant L’Endroit à Honfleur, Jazz à Louviers, réveillons de la Saint-Sylvestre aux Manoirs de Tourgéville etc.)

s'épanouir . blooming . fiorire

Appréciée pour son timbre original, son phrasé sobre et son anglais impeccable, Isabelle Seleskovitch multiplie les concerts et collaborations. En septembre 2017, le chef d’orchestre Clément Mao-Takacs l’invite à se produire lors de la première édition de son Festival Terraqué à Carnac en Bretagne. À Paris, depuis fin 2017, elle figure régulièrement à l’affiche du Café Laurent de l’Hôtel d’Aubusson, dans la programmation du pianiste et directeur artistique Christian Brenner.

Douée pour l’écriture en anglais, elle met des paroles sur des compositions d’autres musiciens : elle crée notamment la version chantée de One For My Love de David Sauzay, dont elle est l’invitée pour un concert au Sunside en mai 2018, puis au Jazz Café Montparnasse à Paris. En septembre 2018, elle revient au Sunset rue des Lombards pour un hommage à Blossom Dearie en sextet. En octobre 2018, invitée du batteur Richard Portier, elle donne son tout premier concert au Caveau de la Huchette, l’historique « temple du swing ».

Isabelle Seleskovitch en concert au Jazz Café Montparnasse
photo Patrick Gentier

rugir . roaring . urlare

Active sur la scène jazz, Isabelle prête aussi sa voix à d’autres réalités musicales : louve parmi la meute, elle fait partie du collectif féminin de la chanteuse Canine, depuis son tout premier live à l’Église Saint-Eustache à Paris (juin 2016) jusqu’au Théâtre Marigny (novembre 2018).

Isabelle Seleskovitch est par ailleurs comédienne, formée à Paris à l’Atelier Blanche Salant et à l’École du Jeu. Après avoir travaillé en Italie, elle participe en France à des productions d’envergure : La Passion de Simone, opéra contemporain de Kaija Saariaho et Amin Maalouf, en tournée internationale depuis 2013 (mise en scène Aleksi Barrière, direction d’orchestre Clément Mao-Takacs, Cie La Chambre aux Échos) ; Nous qui sommes cent, pièce contemporaine de Jonas Hassen Khemiri, créée et reprise au Théâtre les Déchargeurs à Paris (2015 & 2017) puis au Festival Off d’Avignon 2017 (mise en scène Laura Perrotte, Cie Les Cris de l’Horizon).

Isabelle Seleskovitch chanteuse comédienne Paris
photo Annabelle Tiaffay

franchir . moving forward . superare

Forte de ses expériences sur scène et prête à dévoiler l’univers personnel de ses propres chansons, Isabelle Seleskovitch enregistre au mois d’avril 2018 son premier album solo : About a Date. L’album mêle standards du jazz et compositions originales de la chanteuse, pensées et harmonisées dans la même esthétique old style swing/bebop. Elle s’entoure pour l’occasion d’une équipe de jazzmen de renom : Laurent Marode au piano et aux arrangements, Nicholas Thomas au vibraphone, Fabien Marcoz à la contrebasse, Mourad Benhammou à la batterie et le guitariste Sébastien Giniaux en invité sur deux titres. Samuel Navel se charge de la prise de son et du mixage. Ils enregistrent en live acoustique à La Frette Studios, dans la ville de La Frette-sur-Seine où Isabelle Seleskovitch a grandi.

About a Date sortira au printemps 2019 sur le label Black & Blue.

isabelle-Seleskovitc_chanteuse_jazz
Fermer le menu